Du Temps à l’ouvrage

DU TEMPS À L’OUVRAGE

dans le cadre du parcours « A comme Anaconda », parcours associé du Festival International d’Art de Toulouse

Vernissage le 24 mai à 14h
Exposition du 24 mai au 12 juillet 2014
Nocturnes 23 et 24 mai jusqu’à 22h

Avec : Jean Denant

JPEG - 635.2 koJean Denant, Cartographie des processus. Découpe de cloison, assemblage de placoplatre, 2014.

Pour sa deuxième participation au Festival International d’Art de Toulouse, l’équipe de Lieu-Commun est heureuse d’inviter l’artiste sétois Jean Denant pour un projet inédit qui modifiera entièrement nos espaces d’expositions.
Cette exposition est co-programmée et coproduite avec le Festival International d’Art de Toulouse.
Elle reçoit le soutien de la société Sporting Promotion.
Remerciements : À Tout Sens.

www.toulouseartfestival.com
www.jeandenant.fr
www.sporting-promotion.fr
www.a-tout-sens.com

Après une première participation à l’exposition collective "Chambre avec vues" à ALaPlage en 2005, à l’exposition "Libertalia" à Lieu-Commun en 2008 et à "Matières Grises" au Marché d’Intérêt National en 2012, voici avec cette exposition monographique la concrétisation d’une relation privilégiée entre Jean Denant et le projet Lieu-Commun.

« Le travail de Jean Denant interroge l’humain à partir de l’architecture. Considérant que celle-ci modèle le monde dans lequel les êtres évoluent, c’est par le prisme du geste créatif que l’artiste interroge la nature humaine. L’architecture est une proposition contemporaine pour traiter du réel, pour essayer de l’appréhender et ainsi orienter le monde. Mais, dans les oeuvres de Jean Denant, l’architecture, c’est bien plus, c’est une métaphore poétique et philosophique pour parler de l’état du monde. Bâtiment ou histoire humaine, tout est affaire de construction. C’est ainsi à une tentative de construction-déconstruction que nous convie l’artiste.
Jean Denant fait référence concrètement au langage du bâtiment, évoquant deux temps de la construction, le gros oeuvre et le second oeuvre. C’est donc l’histoire d’un processus que nous narre l’artiste à travers des tableaux réunis, l’accrochage proposé pour le FIAT est l’occasion de les faire dialoguer, de provoquer entre eux une rencontre physique et directe. L’architecture instaure un dialogue entre l’être et le monde.
Dans ses tableaux, l’artiste rejoue l’architecture, conviant des matériaux simples et destinés au bâtiment. Par ce détournement de la matière à des fins artistiques, Jean Denant provoque un volontaire décalage entre noblesse du geste et précarité des matières. Ses oeuvres défient les définitions et abolissent les frontières entre art et réel : les tableaux se muent en mur, l’image devient narration, l’artiste un ouvrier. En effet, pour Jean Denant, le geste est primordial, rappelant l’aventure humaine, celle aussi de sa ville, Sète, une cité portuaire et ouvrière. »
Extrait du texte de Solenne Bertrand pour l’exposition « Tout corps d’état » au Portique, Le Havre, 2013.

Jean Denant est né en 1979. Il vit et travaille à Sète. Il est représenté par la galerie Anne de Villepoix à Paris.

Horaires d’ouverture :
24 mai > 25 mai : nocturne jusqu’à 22h
27 mai > 22 juin : mar à dim 14h - 19h
23 juin > 5 juillet : mer à sam 12h - 19h

Visites commentées : à 17h30 les 27 mai, 6 juin, 11 juin et 18 juin.

Performance Dimanche 15 juin à 20h : Aldo Biascamano, "Mythologie de Sète dans le présent, le passé, le futur".

Opération Médiation Classe à PAC / Collège Marengo : 7 juin > 8 Juin : médiations par les élèves de 6ème3 du collège Marengo.

Du Temps à l'ouvrage