vit et travaille à Paris

...Ouvrir une brèche dans le mur et créer un nouveau sens de l’espace. Penser l’endroit du mur, penser l’interstice et avec elle exploiter l’ambiguïté des frontières, entre l’intérieur et l’extérieur, entre l’espace privé et l’espace public, entre la fenêtre et le paysage. Explorer les mécanismes de la mémoire et de l’imaginaire, pouvoir transférer les lieux de l’ailleurs à l’ici, du passé au présent...Retour ligne manuel
Mon travail interroge les diverses façons de percevoir l’espace, de le structurer avec l’architecture, de le donner à voir dans la peinture. En invitant le spectateur, récepteur et participant à l’endroit de la « fenêtre », dans l’aventure du regard qu’elle traduit, mes réflexions s’articulent autour de nos environnements bâtis et avec eux les limites et possibilités de notre rapport au monde où la sculpture, l’installation, le son et la peinture concourent à rendre possible le transfert d’expériences....